mardi 8 mai 2018

Mémoire 14: la bataille de Méry (Oise) - 11 juin 1918 -

 Voici un scénario inspiré de la contre-offensive française de Mangin lors de la bataille du Matz, de l'article et des scénarios du Vae Victis HS n°1 ("Les offensives de Ludendorff 1918" deux scénarios pour "Guerre Eclair").

Un char d'un groupement de Schneider touché par un 77mm allemand
Cliquer pour en savoir plus

La table de jeu

Déploiement

Patrick - Marc

Français (à droite): sur une bande 3 hexagones sans mordre sur la ligne perpendiculaire de tranchées large de 3 hex. sur la gauche française.
Allemands : dans le village de Méry sur une profondeur de 5 hex. et 50% du bord de table et dans la bande de tranchée à droite jusqu'à la moitié de la table.

Terrain

Méry: village
Une ligne de tranchée et deux boyaux perpendiculaires : tranchée
Trous d'obus, abatis, arbres... : -1/ combat

Evènements
Six cartes sont choisies par l'arbitre (moi) et une est tirée par chaque joueur toutes les 30 minutes à  partir de la fin de la première heure de jeu.
Le joueur allemande défausse les cartes "aériennes" si elles sont tirées.
La carte défaussée est alors remplacée par la suivante de la pioche.

Le village de Méry en ruine après les bombardements -
La commune sera rebaptisée Méry-la-bataille après la Première Guerre mondiale en 1932.

Ordres de bataille

Français (à droite): 15 unités d'infanterie (4 figs) dont 5 avec mitrailleuse, 2 unités du génie, 5 unités de chars (mouvement à 2 hex au lieu de 3) et 2 unités d'artillerie.
Un barrage d'artillerie disponible pour le joueur français en début de partie.

Allemands : 18 unités d'infanterie (4 figs) dont 6 avec mitrailleuse et 4 unités d'artillerie.

Les joueurs disposent leurs unités sans voir le placement de l'adversaire.

Objectifs

Deux objectifs rapportent chacun une médaille. Un est situé au bord de route dans Méry et l'autre à la limite de la partie centrale et de la partie droite du bord de table allemand.

Victoire: 8 médailles

Le joueur français commence

VV HS n°1
----

Les groupements de chars Saint-Chamond et Schneider prennent position au centre

Dans la vallée de l'Aronde, une équipe du service des réparations et du ravitaillement entretient
 les chars afin qu'ils soient prêts pour l'attaque du 11 juin. Cliché collection Patrimoine de la Grande Guerre 

Le joueur allemand fait le choix de placer ces unités en arrière du village, sur son bord de table.

Deux unités de l'artillerie allemande sont placées à droite du village.

Un objectif bien défendu!

Le joueur français organise une progression vers la droite allemande en profitant du couvert des tranchées et du champ de bataille


Au prix de pertes importantes, les Français progressent dans le réseau allemand.


Tour à tour, ce sont 8 unités de poilus ( soit deux bataillons) et trois groupements de l'AS qui attaquent...

... l'infanterie allemande monte au combat.


Attaques et contre-attaques se succèdent...
Evènements : 
le joueur français dispose d'une unité d'infanterie supplémentaire à placer sur son bord de table
le joueur allemand atteint le QG français (une carte de commandement en moins)


Les Français parviennent à progresser

Des compagnies allemands traversent péniblement l'espace entre Méry et les tranchées
 afin de soutenir une droite fatiguée.

Il est temps car une brèche se dessine chez les allemands...
(les FT17 n'étaient pas présents, ils seront engagés pour la première fois à la fin juin 1918)

.... dont l'artillerie rend coup pour coup.
Une admirable série de clichés de l'ECPAD dont le travail est trop méconnu, ici
Evènements : 
le joueur français dispose d'un barrage d'artillerie
le joueur allemand atteint le QG français (une carte de commandement en moins)

Le centre français perd aussi des unités sous les coups d'une artillerie judicieusement placée...

... tandis que l'infanterie, tapie, se décide à progresser vers les abords Ouest de Méry.

Combat urbain dans la campagne picarde

Une unité française très affaiblie parvient près du village, elle ne tardera pas à retraiter.

Un bataillon et un groupement de l'AS avancent vers le centre allemand dégarni.

Les ultimes combats ... à distance.

Les positions allemandes affaiblies tiennent toujours...

...mais la victoire est française, à une unité près!
Merci à mes compagnons de jeu pour cette intéressante partie tendue et endiablée.

Je conseille la lecture de ces deux livres concernant la bataille du Matz:



Ysec Editions, ici

Ludiquement

*****

3 commentaires:

  1. Une nouvelle fois un grand plaisir à lire, voir et admirer. Belle bataille, serrée et pleine de superbes éléments de décor...

    RépondreSupprimer
  2. Merci, nous attendons l'arrivée du Kickstarter "The Great war" pour jouer à nouveau!
    D'autres armées sont en préparation.
    Ludiquement

    RépondreSupprimer