dimanche 28 mai 2017

5 septembre 1914: la bataille de Penchard et Monthyon avec Memoir'14 - English version of Memoir'14 -

Deux parties pour une bataille il y a une semaine avec François, Christophe, Patrick et moi. Nous prenons successivement la tête de la brigade Ditte et de la 55ème Division d'infanterie de réserve (Corps Lamaze - 6ème Armée de Maunoury) côté français et de brigades du IVème Corps de réserve du général Von Gronau côté allemand.

La règle est une adaptation fort réussie de Mémoir'44 mise au point par Grégory Privat.
Un grand merci à lui.

Le général Leguay commandant la 55e DIR donne des ordres à ses deux brigades.

Cliquer
English version of MEMOIR'14, clic the picture


La table de jeu. Les Allemands à gauche (Est) et les Français à droite (Ouest).


Voici un site de grande qualité au sujet des deux batailles de la Marne. Vous y trouverez tous les renseignements à propos de la journée du 5 septembre 1914 (première journée de la bataille du Multien ou de la bataille de l'Ourcq):

Cliquer
Nous avons décidé de ne pas jouer les reliefs (pourtant importants) où sont situés les villages de Monthyon et Penchards, en effet, les avantages des terrains sont déjà conséquents du côté allemand.
Une unité représente 1 bataillon d'infanterie ou une batterie d'artillerie ou une compagnie de mitrailleuse ou deux à trois escadrons de cavalerie.

                Armée française                                                             Armée allemande
                   3 x officier                                                                         3 x officier
                   5 x infanterie classée élite                                                 12 x infanterie
                  12 x infanterie                                                                    4 x mitrailleuse
                   3 x mitrailleuse                                                                  2 x cavalerie
                   1 x cavalerie                                                                      3 x artillerie
                   3 x artillerie


La brigade marocaine du général Ditte est classée "élite", cette dernière a la possibilité d'être positionnée jusqu'à 4 hexagones en avant. Du côté allemand, une batterie peut être placée à 4 hexagones en avant entre Monthyon et Penchard et une unité d'infanterie, de cavalerie et de mitrailleuses sont à la lisère ouest du Bois du Télégraphe et du village de Monthyon.

Cinq cartes par armée, le joueur allemand commence en premier.

Première partie

Les éléments allemands à l'ouest de Penchard.

La brigade des chasseurs indigènes du général Ditte - Figurines 15mm ATF transformées -

Les uhlans sont en embuscade dans les vergers de Penchard (figurines Minifigs Miniature 15mm).


Marchant vers le sud et s’apprêtant à traverser Meaux, les brigades de tête ( 22e et 7e DIR) du IVe corps de réserve pivotent à droite afin de faire face aux brigades françaises (brigade Ditte, 109e et 110e de la 55e DIR).

La 110e brigade (celle du lieutenant Péguy) en position 
(au premier plan, des figurines Peter Pig 15mm).
La grande majorité des figurines est peinte par L. Grocolas:


Première surprise, les uhlans surprennent les bataillons de tête de la brigade Ditte.
L'élan des "hirondelles de la mort" est cassé.


Après avoir perdu deux bataillons du fait de la cavalerie et du feu allemand, la brigade Ditte part en avant appuyée par des escadrons de dragons (Minifigs Miniatures 15mm) et des pelotons de mitrailleuses.

L'essentiel de la partie se joue sur la droite française, la brigade des chasseurs indigène et ses appuis parviennent à emporter in-extremis la partie (6 unités allemandes détruites) tout en atteignant presque le bord de table adverse. Fin de la 1ère partie.

Seconde partie

Le scénario est identique mais les rôles sont intervertis, François et Patrick prennent la tête des Français tandis que Christophe et moi-même commandons les brigades allemandes.
Les joueurs français tentent l'offensive à droite mais c'est au centre que la bataille va se jouer.


Les Français avancent en essuyant quelques tirs des 77mm allemands


La progression est ralentie, elle stoppe au milieu de la table pour tenter de faire la différence avec la brigade de chasseurs indigènes du général Ditte.


Les joueurs allemands ont le temps de se créer une belle main de cartes, l'infanterie (Minifigs Miniatures et Peter Pig 15mm) sort de ses positions défensives (Monthyon, bois des Tillières) pour effectuer une poussée au centre surprenant ainsi l'allant français.


Sur la droite allemande, le long du Bois des Tillières, Christophe lance ses escadrons pour appuyer l'aile droite allemande.



Pendant ce temps, une unité survivante de la brigade Ditte parvient à Penchard mais elle est prise sous des feux croisés.


L'effort conjugué des trois armes entame le centre français, c'est la retraite pour le corps Lamaze!
Fin de partie
A noter que certaines figurines allemandes (ici la plaquette au second plan) sont de la trop méconnue marque QRF, très prolifique sur cette période.



Dans la revue Armées miniatures hors-série n°4 Vae Victis "Jouez 1914-1918"
j'ai rédigé un article concernant cette bataille avec un scénario pour la règle Guerre éclair - Nacht Paris! facilement adaptable.




Version française, ici

CONSEILS

N'hésitez pas multiplier les décors pour casser les lignes de vue (sur les photos, les haies représentent les ondulations de terrain, le ru, les boqueteaux...) et il semble intéressant de jouer à un rythme rapide sans toutefois éviter la réflexion.
Attention à la cavalerie!

Nous avons fait le choix basique d'accorder la victoire à 6 unités perdues mais nous rejouerons certainement le scénario avec des objectifs et/ou avec les promontoires de Penchard et Monthyon.

A bientôt

Ludiquement

*****

dimanche 7 mai 2017

Exposition au musée de l'Armée: 1871, la Commune de Paris et ses Fédérés

FRANCE ALLEMAGNE(S) 1870-1871 LA GUERRE, LA COMMUNE, LES MÉMOIRES

AU MUSÉE DE L’ARMÉE - INVALIDES

EXPOSITION DU 13 AVRIL AU 30 JUILLET 2017 

J'ai visité dès le 13 avril cette exposition consacrée à ce conflit parfois peu connu. Vous pouvez consulter sur le site du Musée de l'Armée la présentation, et le parcours plus détaillé de l'exposition

Je vous présente des documents concernant les combattants de la Commune de Paris:
les Fédérés ou Communards

******  

Fédérés de la Commune de Paris


 Le Fédéré Cronte, Auguste Durassier, chef de la flottille de Paris 
et deux combattants communards.

Canonnière Farcy lors du siège de Paris, 15mm - Association Fumbles.




Edouard MANET, La Barricade, 1874, Lithographie, Montreuil, musée de l'Histoire vivante






Capote de Fédéré et pistolet-fusil artisanal de Fédéré, 1870-1871




 Sergent-fourrier des Mobiles de la Seine


 Bien que n'étant pas une représentation d'un communard, 
ce mannequin délivre un bon aperçu de l'équipement des Fédérés.


Affiche imprimé
Fédération Révolutionnaire des Communes

Cartel de l'affiche ci-dessus




Clichés de la vidéo-projection de photos-cartes de combattants de la Commune de Paris
Paris, musée de l'Armée, 1871.
La projection de faisant en hauteur, je n'ai pu photographier de façon correcte.


Thévenot en spahi, Fédéré de la Commune de Paris


Le  Fédéré de la Commune de Paris Besnard


  Fédéré de la Commune de Paris et son épouse


  
Fiévet en chasseur de la Garde, Fédéré de la Commune de Paris



Grailhe,  Fédéré de la Commune de Paris


 Fédéré de la Commune de Paris


Métois,  Fédéré de la Commune de Paris



Lieutenant Faure, Fédéré de la Commune de Paris



 Fédéré de la Commune de Paris


Herpin-Lacroix,  Fédéré de la Commune de Paris


 Fédéré de la Commune de Paris


Napoléon Gaillard, directeur général des barricades de la Commune de Paris



Quillet,  Fédéré de la Commune de Paris


  Fédérés de la Commune de Paris



 Fédérée de la Commune de Paris


André DEVAMBEZ (1867-1944), La Barricade ou L'Attente en 1871, 1911, Huile sur toile

Versailles, musée national du château de Versailles


Ci-dessous, détails de  La Barricade ou L'Attente en 1871




Depuis de nombreuses années, je souhaite simuler les combats de la Commune de Paris. Je me souviens, avec grand plaisir, d'une démonstration de l'association Fumbles avec une règle très plaisante "Le jeu des cartouches" qui peut s'adapter aux combats du Second siège de Paris et de la Semaine sanglante.

Lien
Ludiquement

A bientôt

*****