vendredi 22 juin 2018

Tactiques: Les Quatre-Bras, 16 juin 1815.

Une bataille, deux armées, quatre joueurs aux Quatre-Bras. Lee et Marc (armée française) incarnent Ney et Reille tandis que Patrick et moi jouons Wellington et Picton (armée anglo-hollandaise) sur un scénario du Blog de Thierry. Merci à lui.
J'ai pris peu de photographies mais vous trouverez aussi le rapport de Lee et celui de Thierry en fin de post.

Quatre-Bras, un carrefour très disputé





Ordres de bataille, ici

Durée de la bataille : de 12 à 15 tours

Conditions de victoire :
- Français
Prendre et tenir le carrefour des Quatre-Bras…
Détruire l’armée Anglo-hollandaise.
- Anglo-hollandais
Conserver le carrefour jusqu’à la fin de la bataille….
Détruire l’armée française

Une brigade d'infanterie de Reille se dirige vers le Bois du Bossu... 

La brigade Van Merlen se porte à l'Est du carrefour. 

Ancrés dans la ferme de Gémioncourt, les chasseurs nassaviens tiendront toute la partie tandis que les Hollandais et les Brunswickois encaissent le choc. 



Le corps de cavalerie de Kellerman monte vers la route de Namur alors que les régiments de Picton n'ont pas encore rejoints. 



Le Duc de Brunswick ordonne à Van Merlen de contrer le danger au côté de la cavalerie brunswickoise. Le sacrifice n'est pas vain, la cavalerie lourde française est réduite à un régiment mais il ne reste rien de la cavalerie légère ! 





La cavalerie de la garde impériale pointe à l'horizon. 

Au même moment, l'infanterie hollandaise et brunswickoise attaque le Bois du Bossu... 

tandis que l'infanterie britannique apparaît enfin sur le champ de bataille. 

La cavalerie de Piré détruit une batterie d’artillerie légère, un régiment d'infanterie légère français s'empare du carrefour... 

attaqué de front et de flanc, ce régiment recule 
et parviendra même à tenir une position à l'orée Bois du Bossu.

Les Anglo-hollandais craquent et atteignent le seuil de démoralisation,
les joueurs français crient victoire (7 - 3). Les Britanniques n'ont presque pas donné, les Français ont très bien géré leurs pertes et Wellington n'a pu se déployer à sa convenance.
Bravo à Lee et Marc.


Concernant cette partie, je vous conseille l'analyse de Lee (IT Figures
et ses pistes pour améliorer la règle:


Le compte-rendu de la partie des Quatre-Bras du Blog de Thierry


Ludiquement

*****

dimanche 10 juin 2018

Tactiques: la bataille de Caçabelos,

En pleine retraite en direction de la Corogne (Galice), l'armée britannique laisse le général Paget livrer un redoutable combat d'arrière garde afin de ralentir les Français.
Marc et Lee prennent le commandement des régiments des généraux Colbert et Merle, quant à moi, je prends en charge les troupes britanniques.



La brigade de cavalerie légère apparaît sur la droite et fonce au galop sur le village de Caçabelos
 Remarques:
Les hexagones de bois représentent les vergers et les murets
Les hexagones marqués d'un pion rouge figurrent les hauteurs qui dominent la vallée de la Cua
Voir le lien ci-dessous pour en savoir plus.


Ordre de bataille:
blog de el Frances, ici

Le 95e tient dans le village

Le paisible village espagnol s'appète à accueillir de redoutables bretteurs 


 Surpris, les habiles tireurs du 95e retraitent, Au prix de pertes conséquentes, 
Caçabelos est pris par les hussards et les chasseurs de Colbert.




Un régiment épaule le 95e afin de bloquer un éventuel débordement par le nord

Thomas Blunkett, le rifleman du 95e qui tua le général Colbert, ici

A quatre reprises,
les cavaliers tentent de déboucher sur le rive occidentale de la Cua,
en vain!

L'infanterie du général Merle rejoint les cavaliers français
tandis que les unités anglaises cachées dans les vergers et derrière les murets se dévoilent

Caçabelos est réinvesti par le 95e...

... la batterie anglaise tonne ...

... mais les bataillons français commencent à franchir la rivière

Test de passage réussi sur un 4+


Deux bataillons français prennent pied et tentent d'infiltrer le dispositif défensif de Paget

Les combats sont intenses sur les berges

Fire!

L'infanterie française parvient à reprendre le village mais le 91st intervient
tandis que les survivants du 95st se placent en retrait

Reconstitution bataille de Caçabelos - Reenactment Caçabelos battle
Deux bataillons français progressent vers les hauteurs afin de s'emparer de la route en direction de la Corogne. Les feux croisés de l'artillerie et de l'infanterie anglaises mettent fin à leurs espoirs.



Un ultime bataillon anglais tenu en réserve dans les vergers au Sud
sauve les britanniques aux abords de Caçabelos.

Le général Merle salue ses adversaires, l'effort était trop grand
Victoire anglaise, l'armée française est démoralisée, les britanniques ont tenu.

Commentaires

La règle Tactiques est plaisante, ludique et efficace.
Il faut savoir garder des réserves et bien soutenir ses unités de première ligne.
Les Français se sont épuisés à vouloir s'emparer de Caçabelos puis de la batterie anglaise.

Une partie bien sympathique, merci à Lee, Marc et Jacques (l'observateur avisé).

Ludiquement

*****


dimanche 20 mai 2018

L'Armée française 1939-1940 au Musée Guerre et Paix en Ardrennes

Voici les photographies d'une partie des vitrines consacrées à l'Armée française en 1939-1940 au Musée Guerres et Paix en Ardennes. Je vous recommande chaudement la visite et j'aurai l’occasion de revenir sur ce site de grande valeur. 



Musée Guerre et Paix en Ardennes
Le site du musée, ici



























Et la dernière partie Bolt Action 28mm, here/ici

Cliquer

Ludiquement

*****