dimanche 3 novembre 2013

Combat dans le no man's land avec Square bashing.

La table de jeu avec pour la première fois les décors Neveu 15mm peu visibles il est vrai.

A gauche, les poilus, sur la moitié droite les feldgrauen dans les tranchées et les retranchements. Le système de défense est puissant et s'articule autour d'un point fortifié de la ligne Hindenburg.
Du côté français : le QG, trois groupes de l'AS de Schneider, cinq bataillons, deux compagnies de mitrailleuses, deux compagnies de crapouillots, trois batteries d'artillerie et un barrage du meilleur niveau.
Du côté allemand: les retranchements, six bataillons, six compagnies de mitrailleuses, deux batteries de 77 et une unité de camions.



 La gauche allemande n'hésite pas à attaquer pour faire diversion.

Le barrage est très efficace, le point fort de la droite allemande implose sous l'effet de tirs au but. C'est justement là où les poilus comptaient passer. Plusieurs compagnies de Michel retraitent sur la deuxième ligne.

Cependant, les fantassins allemands du centre n'en sont que plus ardents à résister et même à contre-attaquer.



L'observateur allemand donne des indications précieuses au QG.


Dès tricolores.


La ruée


Les officiers soutiennent leurs hommes.

A suivre...

*****

1 commentaire:

  1. J'aime beaucoup ces décors (je l'ai déjà dit je sais!) et s'ils ne ressortent pas bien sur les photos comme tu le dit, c'est qu'ils font réalistes justement! On ne peut pas dire que ce fut une guerre spectaculaire au niveau des couleurs...Très joli rendu pour moi donc!
    Phil.

    RépondreSupprimer