dimanche 16 octobre 2011

Campagne Pulp: rapport des services français / Opération BAIKAL

Avant-garde du CFR

Le "gros" progresse en restant sur ses gardes
Les services de renseignements français ont mis au jour une préparation d'opération fluviale par un groupe inconnu sur la lac Baïkal. Les enjeux paraissent considérables. Le Service de Vigilance Centrale (SE.VI.CE) monte une opération aéroterrestre avec son meilleur agent et le groupe CFR (Corps Francs Républicain), une coopération avec les services belges semble possible!
Ce groupe est pleinement opérationnel et progresse vers l'objectif. Des opposants à la Russie soviétique appuyent notre CFR par son soutien logistique.
D'autre part, nos agents de Moscou nous informent qu'un agent d'élite de la l'OGPU (Guépeou) rassemble en ce moment même une Brigade d'Investigation de Choc à Irkoutsk ... les autorités soviétiques ne semblent pas contrôler cette région, les priorités étaient ailleurs durant la guerre civile!
Elles ont pris conscience il y a peu de l'intérêt stratégique du lac sous l'autorité de l'étoile montante du Parti, un certain Joseph Vissarionovitch Djougachvili qui semble curieux des découvertes scientifiques les plus récentes. Voici la seule photographie de Joseph V.D. en notre possession:
Rapport: SE1.15.10.21 rf.
Sur la campagne:
à suivre
*****

lundi 3 octobre 2011

5 septembre 1914: l'artillerie lourde française en action et reconstitution en pays multien.

Batterie d'artillerie lourde française en 1914 - Minifigs 15mm -
Suite en bas de page.
*****
Pièce de 77mm allemande exposée à Villeroy.
Sur les hauteurs de Monthyon, une plaque rappelle l'emplacement des premiers coups de canons allemands de cette bataille.

***** 
Les chasseurs à pied cyclistes, ils fournissaient la composante "infanterie" des divisions de cavalerie en 1914.



*****
Deux splendides taxis de la Marne



*****
Les troupes coloniales:
les zouaves et les tirailleurs marocains.

Bien que composés de pieds noirs ou de métropolitains, les zouaves peuvent être considérés comme des unités de la "tradition coloniale".

Deux tirailleurs marocains. En septembre 1914, ils étaient dénommés "chasseurs indigènes". La bridage composée de cinq bataillons est engagée sur Penchard dans des conditions terribles.

Au centre, un superbe officier aviateur en tenue de début de guerre.

*****
Voici une série de clichés concernant l'infanterie de ligne, les services de santé, les officiers et les dragons.






Deux prisonniers sont amenés au Q.G.
A ce moment, les batteries de mon appareil ont lâchées. Exit donc les photographies d'allemands, de la superbe moto de 1914 etc...
Voici cependant quelques belles photographies sur ce forum:
http://tir-collection.forumactif.net/t7252-reconstitution-de-la-bataille-de-villeroy-1914

Le lever des couleurs
***** 




Les pièces sont censées être des canons de 155c de bange.

*****