samedi 22 janvier 2011

Lecture instructive

Voici un livre que j'ai acheté d'occasion et qui a le mérite d'offrir une belle synthèse concernant l'armée française en Afrique. Anthony Clayton nous expose avec talent et dans un style limpide une histoire de la création des différentes unités (tirailleurs, goumiers, méharistes, infanterie de marine, spahis...), des différentes campagnes de la conquête ou de la "pacification" sans oublier la participation des troupes africaines aux différents conflits sur le territoire hexagonal.
l'Histoire rejoint ici mon histoire familial. Celle de mes arrière-grands-parents qui me racontaient leurs rencontres dans la vallée de la Somme avec des goumiers, des tirailleurs (et des Indiens). Ils étaient jeunes adolescents, le ciel rougeoyait à l'est, c'était en 1918 et l'ennemi menaçait Amiens. N'oublions pas ces hommes qui ont partagé le sort des Poilus!

Le sommaire
Avant-propos
I - L'organisation de l'Armée française en Afrique
La nature de l'organisation
L'organisation et l'armée française
L'organisation et la vie politique nationale
II - La mise en oeuvre
La conquête de l'Empire (1830-1906)
L'expansion (1907-1934)
Le déclin (1934-1945)
La fin de l'Empire (1945-1962)
III - L'armée d'Afrique
Les corps français
Les corps nord-africains
Les troupes de marine
L'infanterie et l'artillerie
Les tirailleurs et les autres formations africaines
IV - Conclusion
Bilan
La France et l'Afrique après l'indépendance
Notes
Listes des sigles
Index

Si vous avez du temps libre pour lire (ou éventuellement pour regarder les adaptations cinématographiques), je vous conseille aussi
Fort Saganne et L'escadron blanc.
*****
Je vous conseille ausi ce site, "L'Histoire de France par l'image 1789-1939", on y trouve des centaines de documents présentés, analysés et interprétés. La recherche peut s'effectuer par l'index thématique ou par ordre chronologique.
Voici le lien par l'entrée "troupes coloniales":
*****

samedi 8 janvier 2011

Engagement en 1918

Les "bleuets" sont solidement retranchés dans le village.

Très mobiles, les allemands montent à l'assaut.
Un bataillon est pris sous le feu des Français et tente de riposter avec un 18 pounders recyclé dans l'artillerie allemande.




L'assaut sera un échec!


Un minenwerfer en action


Ci-dessus: les figurines françaises 15mm de Stéphane
http://stefigs.blogspot.com/search/label/WW1
Nous avons joué une petite partie bien sympathique de "Guerre Eclair" (règle Vae Victis) hier soir. Nous commandions chacun trois bataillons à 4 plaquettes, 2 compagnies de soutien (2 plaquettes) et une batterie (une plaquette).
Un bon moment de jeu où les tentatives d'infiltration allemandes s'avéreront infructueuses!
Merci à Stef pour la partie!
******

samedi 1 janvier 2011

Bonne année ludique à tous

« Au moment où s'engage une nouvelle année d'où dépend le salut du Pays, il importe de rappeler à tous que le moment n'est plus de regarder en arrière. Un joueur qui ne peut plus avancer devra, coûte que coûte, garder le terrain conquis, et faire tuer ses figs sur place, plutôt que de reculer. Dans les circonstances actuelles, aucune défaillance ne peut être tolérée. »
JOFFRE en plomb.
*****
Le véritable ordre du jour:
 
« Au moment où s'engage une bataille d'où dépend le salut du Pays, il importe de rappeler à tous que le moment n'est plus de regarder en arrière. Une troupe qui ne peut plus avancer devra, coûte que coûte, garder le terrain conquis, et se faire tuer sur place, plutôt que de reculer. Dans les circonstances actuelles, aucune défaillance ne peut être tolérée. »
JOFFRE.
Tragique!